Qui êtes-vous ?

les yeux fermés rien n'existe les yeux fermés tout disparaît

lundi 17 mars 1997

17/03/97

j'ai passé cette journée ensoleillée
dans un coin sombre, c'est l'été
à penser à des moments très doux
à rêver à une vie avec vous
les peut-êtres étaient vivant et vraiment beaux
j'évoquais la continuité du temps par mes sanglots

l'amour appelle la violence et la révolte
tout comme la mort est un poids secret et très dur

je ne savais pas que c'était si fort
maintenant je sais, l'importance d'être dehors

mercredi 5 mars 1997

05/03/97

il peut arriver, cela arrive aujourd'hui,
que le corps devienne un galet
c'est laid, c'est triste

tant de proximité avec la tristesse et la peur,
est à l'évidence l'aspect le plus novateur de notre époque

où l'on voit défiler dans les esprits des images lentes et lyriques
ou l'on rejette l'effroi et la douleur
ou l'on veut légèreté et vaillance

mais il reste exactement ce qui reste
une laideur inscrite dans le corps
une tristesse serré dans le coeur