Qui êtes-vous ?

les yeux fermés rien n'existe les yeux fermés tout disparaît

jeudi 30 janvier 1997

30/01/97

j'aime, j'aime, le doux mouvement du vent
j'aime, j'aime, la chaleur digne du printemps
j'aime, j'aime, le regard aimant des gens
quand assoupie puis éveillée
ta présence infinie à mes côtés
je perçois des bruits connus
sans m'inquiéter, enfin

dimanche 5 janvier 1997

05/01/97

je n'ai pas envie de pleurer
alors je ne le ferai pas
et pourtant que ma chambre est triste
je ne peux m'accrocher à rien
mon regard s'éparpille
sans que rien ne vienne déranger le vide
ce vide qui ressemble à un état de douleur absolue
état rigide et fier
ou je n'ai que le temps de regretter
ou immanquablement je redoute l'autre et sa chair